Archives mensuelles : décembre 2012

Martinique la suite …

boudins faits maison !

Tout le monde est rentré en métropole et nous nous rendons compte que Noël approche …Noël aux antilles est très différent de ce que nous connaissons en métropole : une météo avec 30°C et une mer à 23/24 °C , des décorations suspendues aux cocotiers et bananiers,des plats différents de ce que l’on peut voir en France …sans oublier les chanté Nwel.Les gens se rassemblent le soir pour danser et chanter les cantiques traditionnels de Noël qui sont beaucoup plus « gais »que ceux que nous connaissons …Même le »Il est né le divin enfant » semble bien loin de celui chanté chez nous !

tu as vu maman !Le père Noël est tout bronzé !

Nous avons acheté quelques guirlandes afin de décorer notre appart chez Juliette,histoire de nous mettre dans l’ambiance !

Nous feterons donc Noël chez Juliette avec des amis en petites robes et en plein air …La maison de Juliette et Eugène sera grande ouverte à tous ceux qui veulent  participer aux chants de Nwel et qui veulent partager le festin que Juliette  nous a préparé !

les chanté Nwel avec la mère nwel

même pas froid !

 

 Avant les soucis de santé d’Eugène,il y avait près de 150 personnes qui venaient célébrer Nwel ici ! Tout le monde apportait quelques choses à boire et à manger et ils mettaient tout sur la table.Moment de partage et de convivialité …Ce soir là nous serons une vingtaine mais l’idée de partage reste bien présente : des patés (sablés fourrés avec de la viande), Jambon de Nwel,boudins créoles,accras et même du foie gras ….sur un fond de chanté Nwel ! Les couche tôt seront au lit à 2h du  mat et les autres à 5h (Record pour David 8 h du mat !!!!)car il fait si bon dehors …Les bruits des sauterelles et des grenouilles nous bercent ,le rhum nous grise …Il faut dormir pour que que le Père Nwel puisse passer !

JOYEUX NOEL A TOUS !

 

La reste du séjour consiste à préparer la suite du voyage et à poursuivre notre check up médical.

J’ai un rendez vous d’urgence avec un chir orthopédiste mais la consultation ne nous apporte pas beaucoup de réponses.En bref,c’est soit un gros trauma ou plus probablement une lésion du menisque mais pour en etre sûr,il faudrait un IRM mais il n’y a pas de place avant mi janvier et le chir ne considère pas que c’est une urgence donc il ne veut pas me mettre sur la liste des IRM urgentes…Il me prescrit donc du kiné tout en me précisant que je vais avoir quelques difficultés à dénicher des séances pendant les fêtes !!!En gros,si le genou se bloque pendant la suite du voyage,il faudra procéder à une arthroscopie d’urgence !Pour le moment je me gave d’anti douleurs et je prie pour que le genou tienne jusqu’en Mai.Ce diagnostic me laisse un goût amer mais je ne pouvais pas menacer le chir de me faire passser une IRM !

Pour Franck , le rendez vous a lieu dans quelques jours,nous espérons que le diagnostic et les mesures prises seront plus « efficaces ».

Entre les deux fêtes,nous sommes invités à l’anniversaire de Donovan,un des fils de Sébastien.Il y a près de 18 ans,Franck a vécu ici pendant un an et il habitait avec Pascal et les frères Martin,Sébastien et Vincent.Tout ce petit monde habite toujours ici et c’est avec plaisir que nous les rencontrons avec leurs familles !

Chantal,Donovan(gauche),papy et Sébastien

Joyeux anniversaire Donovan

Nos premiers pas en Martinique …(du 26 novembre au 15 décembre)

Petite escale sur le territoire français …

Nous quittons les magnifiques plages de la République dominicaine pour partir sur d’autres magnifiques plages : celles de la Martinique.

Nous avons décidé de passer un long moment en Martinique afin de faire un check up médical pour toute la famille et pour préparer la deuxième partie du voyage.

Le vol Santo Domingo/Fort de France nous fait passer par la Guadeloupe (petite escale de 30mn) ce qui permet aux filles de dire qu’elles sont aussi  passées par la Guadeloupe. Nous sommes accueillis par Pascal, un ami de Franck, et par David, le neveu de Juliette et d’Eugène chez qui nous allons résider jusqu’au 26 Décembre.

Juliette et Eugène habitent aux Anses d’Arlet en pleine campagne et ils nous mettent à disposition un studio. Dépaysement total …Nous vivons parmi les lézards, les grenouilles, les colibris, les chèvres, les manicous et les …moustiques. Ces affreuses bêtes ont l’air d’apprécier ce sang tout frais venu d’Europe :A nous les moustiquaires et l’ insecte écran !

Dès le lendemain de notre arrivée, nous recevons nos premiers visiteurs à savoir Claire et Damien (ma soeur et son chéri).Une semaine de plage et de visites : Saint Pierre et sa montagne Pelée, la distillerie Trois Rivières, la plage des Salines …

Le temps est magnifique : Ciel bleu, températures avoisinant les 30/32° et une mer à 26/27° …Que du bonheur !

atterrissage en douceur pour Claire et Damien

un petit tour par la montagne Pelée

 

…et sa plage de sable noir …

Petite dégustation de rhum …

Et voilà ce qui arrive quand on a abuse du rhum !!!(nous sommes désolées tonton mais on n’a pû résister de mettre la photo !)

tata supporte mieux l’alcool …Quoi que …

Allez tonton,mange ta langouste !

 

Lili et tata devant la montagne pelée.. »tata,t’inquiète,ils n’ont pas prévu de coulée de lave aujourd’hui »

 Nous accueillons quelques jours plus tard la famille de Franck : ses parents, Miche et Jean-Pierre, ainsi que Nath et Christophe (sa soeur et son chéri).Nous serons également rejoints par des amis dieppois, Gérard et Monique.

Au programme : Ti punch, planteur, accras, crabes farcis et boudins antillais …avec en fond de décor plages, cocotiers et mer transparente.

Nous organisons une petite sortie pour nous rendre à la Baignoire de Joséphine qui est un haut fond sableux situé près du François. La légende raconte que l’impératrice Joséphine aimait s’y baigner mais après vérification auprès de notre guide et organisateur de la sortie,le grand et l’unique Denis, ceci n’est qu’une histoire inventée de toute pièce pour attirer les touristes …Ceci ne nous empêche pas de boire à la santé de Joséphine et de déguster des langoustes sur un petit îlet loin de toute agitation. Une bonne journée en famille avec comme seul bémol un genou en vrac ! En sautant du bateau, je me suis « tordue »le genou ce qui me vaudra une genouillère et des béquilles …Histoire à suivre !

« Bats des pieds tata !je viens te sauver »

y a plus qu’à bronzer les jeunes !

Et Mamy sirote son cocktail avec ses 2 petites filles …Ca a l’air bien bon !

….pendant ce temps-là,papy participe à la senne.Allez papy,on a faim !

 

 

Lili préfère la glace à la noix de coco

Nous organisons une petite traversée en voilier pour aller faire friday night sur l’ile de sainte Lucie.Notre skipper s’appelle Guy et nous voilà partis pour une traversée de 3h30 à bord de son bébé qu’il a lui même construit au Havre ! Pas mal non ?!Les filles resteront avec papy et mamy qui pourront profiter de leurs petites filles.

Nos skippers …

Mais non le voilà notre Guy, mais il est bien occupé avec ces dames à bord !

Pendant que Gérard guette les récifs…

« t’ es sûr que je ne crains rien ? « interroge Monique…

Elle n’est pas la seule à s’interroger d’ailleurs … »J’y vais ou j’y vais pas…This is the question ! »

Pendant ce temps,tonton Chris est très content de jouer avec « son » beau bateau

Sainte Lucie ,toute proche de la Martinique mais pourtant si différente …

Retour chez nous en Martinique …Eh oui Miche, il faut profiter du dernier coucher de soleil à 25 ° en plein mois de décembre…Nous embrassons nos familles et amis qui ont fait le déplacement pour venir nous voir et nous embrassons ceux qui n’ont pas pû venir …A bientôt peut-être !

quelques nouvelles ….

Bonjour à tous,

on vous écrit ce petit message afin de rassurer tous ceux qui se demandent si nous ne sommes pas morts ! Et oui,les articles se font rares depuis quelques temps car nous avons eu quelques petits soucis de santé mais surtout de gros soucis de connection internet ! Depuis le 26 novembre,nous sommes chez des amis de Franck qui habitent en pleine campagne martiniquaise loin de tout..Nous avons également accueilli nos familles avec lesquelles nous avons passé de bons moments …Des petits soucis de santé pour Franck  et moi-même(objets non identifiés dans les sinus pour monsieur ? et genou gauche en vrac avec béquilles et genouillère pour madame)…Tout ceci nous a amené à délaisser un peu le blog (toutes nos excuses !).Mais depuis hier,nous sommes à Fort de France chez Pascal,un ami de Franck,qui nous prête son appart avec connection internet !!!! Youpi !!Nous allons pouvoir à nouveau vous faire partager nos aventures en famille. A très bientôt !

Stanley et Wafa en République dominicaine

Bonjour les enfants,

nous venons vous donner quelques nouvelles de votre ami Stanley.Pour lui tout se passe à merveille !Il S’adapte très bien aux températures des Caraïbes et nous faisons bien attention à ce qu’il n’attrape pas de coups de soleil.

Il prend des bains de soleil en terrasse en voici la preuve :

 

Petite conversation entre amis à l’ombre des cocotiers !

Et lorsqu’ils ne font pas la sieste,ces derniers s’amusent comme des petits fous !

 

Une semaine à Bayahibe

Pour la deuxième partie du voyage en République Dominicaine, nous avons décidé de nous installer sur la côte sud près de Bayahibe.La semaine s’annonce très tranquille:plage et farniente.Mais avant de goûter à ce petit paradis,nous devons nous y rendre par nos propres moyens…L’aventure commence !Lors de notre petite promenade en chuchu colonial,nous avions fait connaissance avec Andersen,jeune dominicain qui peut vous trouver ce que vous voulez dans la demi heure qui suit.

Nous avons donc fait appel à ses services pour nous trouver un taxi afin de nous conduire de notre hotel à la station de bus partant pour La Romana.(première étape avant d’aller à Bayahibe).

Pas de soucis selon Andersen, nous aurons un taxi à 10h devant l ’hotel.Le lendemain matin 10h,nous descendons pour voir si notre taxi est bien là et comme prévu un jeune dominicain nous attend et nous emmène jusqu’à son « taxi ».Le jeune homme commence à ouvrir son coffre pour décharger sa trousse à outils et autres objets divers.Notre taxi n’est en réalité que la voiture d’un copain qui s’est proposé de nous emmener jusqu’à la station de bus.Pas de problème pour nous si ce n’est que sa voiture n’est pas vraiment adaptée pour le transport de touristes…on fera avec !Et nous voilà partis pour traverser une bonne partie de Santo Domingo avec ses embouteillages,ses coups de klaxons et sa pauvreté.La partie coloniale est la partie touristique de la ville mais une fois sortis de cette zone,nous découvrons le vrai visage de la république dominicaine avec ses guaguas,ses petits étals en bord de route,ses voitures qui roulent par je ne sais quel mystère !Nous parvenons finalement à destination sain et sauf mais au moment d’acheter nos billets de bus,la personne au guichet nous informe que leur compagnie ne dessert pas Bayahibe !Merci à Andersen qui nous avait affirmé que c’était la bonne compagnie de transport…Notre taxi driver Jason est un peu gêné (surtout qu’il fait très chaud  et que les sacs sont très lourds)mais il nous dit qu’il connait une autre compagnie de transport local.Nous voilà repartis à traverser la ville à toute allure et toujours à coups de klaxon.Nous arrivons  juste à temps pour prendre le bus qui cette fois ci part bien pour La Romana.Cette compagnie est une compagnie locale et nous nous retrouvons parmi des dominicains qui nous regardent d’un air très surpris …Peu de touristes prennent ce bus à en croire leur façon de nous dévisager !Les gens descendent au fur et à mesure,il suffit de demander au chauffeur.Ne sachant pas où descendre,nous demandons à notre voisin qui nous répond que lui aussi va à Bayahibe et qu’il nous suffit de descendre en même temps que lui.Nous lui demandons aussi si nous pourrons trouver un taxi pour nous emmener à Bayahibe. Notre ami dominicain éclate de rire et nous dit que nous sommes fous de prendre un taxi car cela va nous coûter très cher ! « venez avec moi !nous prendrons un guagua… »Le guagua est le moyen le plus économique pour se déplacer en république dominicaine.C’est une sorte de mini bus où l’on entasse le maximum de personne (d’où le prix compétitif,8 €pour nous 4 pour une demi heure de route).Le comfort est inexistant mais l’ambiance y est chaleureuse.Je passerai la demi heure de voyage avec un jeune dominicain à moitié allongé sur moi (faute de place)ce qui fera bien rire mon mari !

Nous arrivons à notre hôtel sourire aux lèvres car le voyage Santo Domingo/Bayahibe s’est avéré une expérience enrichissante et certainement plus authentique que la semaine qui nous attend.La personne à l’entrée du club nous regarde descendre de notre guagua et nous observe avec les sourcils en circonflexes .Il ne doit pas être habitué à voir les touristes arrivés par ce mode de transport.

Une semaine de farniente nous attend …

Quelques minutes de douleur …

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous ne sortirons pas du club mais notre semaine sera bien chargée car nous faisons connaissance de Julie et Louis et du petit Sacha (amis québéquois nous vous embrassons) et de la famille Khan avec Rebecca et Maia et leurs parents ,une famille américaine d’Orlando.La semaine sera une semaine de l’amitié et de bon temps !

 

 

santo domingo

Le vol Miami/Santo domingo,qui ne dure que 2 heures,se passe à merveille.A l’aéroport,nous attrapons un taxi(ou plutôt un taxi nous attrape)et 20 minutes plus tard,nous prenons possession de notre petite chambre dans ce joli petit Boutique Hotel en plein coeur de la zone coloniale.Son emplacement va nous permettre de visiter tout le quartier colonial ainsi que le malecon (son front de mer)à pied.Notre arrivée se fait sous une averse qui ne dure pas longtemps(averse tropicale) et nous expérimentons pour la première fois depuis notre départ la combinaison chaleur/humidité. Les filles sont un peu »cassées »surtout Maëlla qui ne supporte pas la chaleur.Avec des températures avoisinant les 25° la nuit,le sommeil est dur à trouver et comme l’hotel se trouve en face d’un bar « dominicain »,la musique résonne jusqu’à 4h du matin.On a même l’impression qu’ils jouent leur musique dans notre chambre !Dans la rue,c’est une totale cacophonie !Klaxons,radios des voitures à tue-tête,chants,chaines stéréos dans les magasins …C’est l’ambiance dominicaine et on adore !

Andersen notre guide

Nous prévoyons de visiter la ville par petits morceaux afin de ne pas épuiser les filles (et les parents d’ailleurs)et nous commençons par prendre le chuchu colonial qui nous amène devant tous les monuments et vestiges du passé.Nous avons notre propre guide Andersen et nous passons un bon moment à nous promener dans les jolies rues de la ciudad colonial.La zone coloniale a été déclarée patrimoine de l’humanité car c’est ici que l’on trouve les plus anciennes constructions espagnoles du nouveau monde tels que le premier hopital,la première université ou la première cathédrale du nouveau monde.Il y a vraiment beaucoup de choses à voir mais la chaleur étouffante nous oblige à nous rabattre dans notre hôtel pour nous rafraîchir.Nous ne resortons qu’à la tombée de la nuit pour aller diner en terrasse au son de salsa et merengue.

Le lendemain nous partons à la découverte du Malecon qui correspond au front de mer.Un taxi nous y dépose et nous commencons notre promenade le long de ce soi disant front de mer.Plus nous avançons,plus notre déception est grande.Tout ce que nous voyons n’est que désolation…Nous continuons à marcher sous ce soleil de plomb mais le paysage ne change pas …Nous sommes surpris de voir tous ces détritus,ordures,saletés sur ce bord de mer.Des batiments en cours de construction sont laissés à l’abandon (manque de fonds probablement)…tout ça semble bien loin de l’image que l’on se donne d’un malecon.Nous décidons de ne pas nous attarder et nous repartons pour la calle Isabel la catolicà.

Nous passons notre dernière soirée sur une des places principales de la ville où est organisée une soirée spéciale « grosse cylindrée ».Nous dinons en terrasse où les filles peuvent danser avec les serveuses.Ici tout le monde danse,même pendant le service !

Nous y rencontrons une famille dominicaine fort sympathique avec qui nous passerons la fin de soirée mais notre séjour dans la capitale s’achève.Direction les plages du sud !