Archives mensuelles : février 2013

Les Malborough Sounds (15 au 18 Février)

Nous prenons le ferry qui nous amène à Picton, porte d’entrée à l’ile du Sud. Le voyage dure 3 heures et est bien plus qu’une simple traversée, c’est une véritable croisière !Non pas que le bateau soit luxueux (mais il est plus que correct) !Mais le décor est un vrai régal pour les yeux…Nous avons beaucoup de chance car le soleil est au rendez-vous ce qui donne l’impression de de traverser des lieux enchanteurs. Le bleu de la mer associé au vert des  forêts …Tout le monde est sur le pont afin de prendre le meilleur des clichés possibles !

Nous arrivons à Picton qui sera notre point de chute pour les trois prochains jours. C’est une  toute petite ville mais c’est un bon point de départ pour visiter les sounds. Nous nous rendons directement dans notre petit backpacker qui s’appelle Juggler rest et qui, comme son nom l’indique,est  un lieu de prédilection pour les jongleurs. Les filles sympathisent aussitôt avec deux américains (de Californie) qui leur apprennent à se servir des cerceaux, des balles ….Les filles les adorent surtout que l’un parle français et l’autre espagnol ! C’est assez rare pour des américains et cela mérite d’être souligné ! Juggler rest est un petit paradis pour les filles.

Pour notre première journée, nous partons découvrir la ville et son front de mer. C’est à nouveau une journée splendide et nous passons une bonne partie de la journée à observer le va et vient des ferries, des dériveurs et des water taxis dans la baie. Un parc avec des jeux et structures pour enfants donnent sur le front de mer, que du bonheur ! Un vrai moment de plénitude !

A côté du parc se trouve l’aquarium qui permet de découvrir la vie marine des sounds (pingouins,oursins,crustacés,pieuvres,raies)mais aussi certains reptiles .

 

Pendant la visite, les filles sauveront leur tout premier animal ! Attention, séquence émotion ! Maëlla se rendra compte qu’un pingouin saigne à la patte (Lily, elle, prend une photo ?! On suppose que c’est pour avoir une preuve de leurs dires) et se précipitera chercher un employé de l’aquarium. Effectivement Pinguin s’est bien blessé et doit être emmené à l’infirmerie…Ca ne semble pas grand-chose comme ça mais ça représente beaucoup pour les filles !

 

Elles finissent leur journée par une séance de jonglage …Dure journée !

Le lendemain matin nous nous levons sous un ciel très couvert. Nous avons acheté  la veille des tickets pour aller visiter les sounds en bateau et il est désormais trop tard pour annuler.

Finalement les nuages et le brouillard donnent un air un peu mystique aux sounds et nous découvrons ces paysages sous un angle nouveau. La promenade nous amène dans des endroits inaccessibles par la route et ceux qui y habitent n’ont pas d’autres moyens de se déplacer que par bateau  ou par les airs (hydravion ou hélico pour les plus riches).Nous avons embarqué avec un groupe de personnes que le capitaine dépose à mi-chemin ce qui fait que nous avons le bateau pour nous tout seul ! Maella saisit le gouvernail et Lilwenn le micro …Le capitaine est mort de rire !

 

 De retour sur la terre ferme, nous partons faire un peu de lèche vitrine. Il nous reste trop peu de temps pour partir faire une rando, c’est notre seul regret mais la Nouvelle Zélande regorge de lieux sublimes. Ce sera pour une autre fois !

Quelques jours dans la capitale … (11 au 15 Février)

 

Après plus de 5 heures de route (avec quelques arrêts au bord du lac Taupo),nous sommes arrivés dans la petite ville de Plimmerton où se trouve notre backpacker. C’est une charmante petite ville qui se trouve à 20 minutes de Wellington,la capitale de la Nouvelle Zélande.

Wellington est appelée the Windy City(la ville venteuse) car le vent y souffle à plus de 60km/h plus de la moitié de l’année ! Nous décidons d’aller à sa découverte dès  le lendemain matin en commençant par un des plus beaux musées du pays : le musée Te Papa. C’est un musée interactif (donc génial pour les enfants) et gratuit (super pour les parents) sur 6 étages où sont abordés la civilisation maorie, l’histoire du pays mais aussi la faune, la flore, l’activité sismique …de quoi y passer des heures ! Mais comme toujours, l’estomac de Maëlla nous rappelle à l’ordre…enfin presque puisque nous ne sortons du musée qu’à  14h ! Le ventre plein, nous partons pour une ballade à pied dans les rues de la capitale et nous en profitons pour aller découvrir la rue piétonne de Cuba Street avec ses bars et ses cafés.

De retour dans notre backpacker, nous tombons sur un couple allemand qui logeait dans le même backpacker que nous à Rotorua ! Décidemment, nous nous suivons tous ! Ils connaissent plutôt bien la Nouvelle Zélande, notamment l’île Sud  et on en profite pour leur poser plein de questions sur les lieux à ne pas manquer.

Le jour suivant est un jour farniente. Le soleil brille et comme notre backpacker se trouve sur le front de mer, nous passons la journée à lézarder et à observer les baigneurs courageux (ou inconscients ?!).

Le 14 est encore une merveilleuse journée ensoleillée et nous en profitons pour retourner à Wellington pour découvrir son jardin botanique qui est absolument magnifique. Le  temps se prête à une longue promenade à travers le parc où se trouve une autre attraction de la ville, à savoir le cable car. Ce petit train à crémaillère permet de voir les hauteurs de la ville et même si le trajet n’est pas très long, les filles apprécient la petite ballade…Nous finissons la journée sur Lambton Quay, surnommé the Golden Mile, avec tous ses magasins puis par un petit tour du côté du Parlement.

Saint Valentin oblige, nous allons au Fish and Chips du coin (histoire de marquer le coup) qui est très réputé dans la région! Celui-ci est tenu par un couple grec et ils font un vrai carton ! Si la France en arrive au même point que la Grèce, on sait ce qu’il nous reste à faire! Nous finissons la soirée avec Erika et Harald (nos amis allemands), un couple de Taiwan ainsi que les gérants Danny et Marcel  pour trinquer à la santé D’Harald qui fête son anniversaire.

Ainsi s’achève notre séjour dans la capitale. Wellington est une jolie ville mais nous avons préféré Auckland que nous avions trouvé plus « balnéaire »et plus cosmopolite.

Nous prenons demain le ferry afin de rejoindre l’île du Sud, l’île de Jade.

 

En route vers Rotorua…(8 au 11 Février)

 

Nous avons donc quitté Auckland pour descendre vers le sud de l’île du nord, surnommée l’île fumante,avec une première étape à Rotorua.Mais avant de nous y rendre,nous avons décidé de faire un petit détour par Matamata qui est une petite ville où se trouvent certains décors du film « le seigneur des anneaux ».Nous ne sommes pas des fans inconditionnels de la saga mais comme ma petite sœur est une grande lectrice et que Tolkien fait partie de sa bibliothèque, nous avons voulu lui faire un petit clin d’œil en nous rendant sur les lieux « de la contrée ».

Dès notre arrivée sur les lieux cultes (enfin 5 km avant, je crois), nous nous rendons gaiement au guichet pour acheter nos tickets.Nous perdons rapidement le sourire lorsque nous voyons les prix affichés…J’aime beaucoup ma petite sœur mais à 75 dollars la place adulte, nous devons renoncer à la petite visite de 2h ! Désolé Claire, mais nous n’aurons pas de photo pour toi !

Direction Rotorua où les odeurs d’œufs nous attendent (à cause du souffre).Rotorua est une des destinations phares en Nouvelle-Zélande car elle est réputée pour ses sources d’eau chaude et ses geysers.

C’est une petite ville agréable au bord d’un lac et les activités proposées sont nombreuses.

Nous passons notre première journée au Rainbow Springs qui est un parc où on peut observer oiseaux, poissons, canards mais surtout la star nationale : le kiwi ! Le parc regorge de jeux et d’ activités pour les enfants et les filles s’en donnent à cœur joie !

Nous finissons cette belle journée par une petite ballade pour découvrir les rues animées, le lac et le très beau musée ! Retour au backpacker pour un gros dodo car demain nous nous levons de bonne heure pour aller dire bonjour à Lady Knox Geyser…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lady knox est  un geyser qui se trouve à Wai-O-Pu,réserve thermale près de Rotorua.C’est une réserve magnifique qui expose toute une palette de couleurs: violet pour le manganèse, jaune pour le soufre,noir pour  le soufre et carbone ,rouge brun pour l’oxyde de fer et encore bien d’autres couleurs…Les nuances de couleurs dans un décor splendide, les bouillonnements de l’eau et de la boue ainsi que l’odeur de soufre nous donnent l’impression d’être dans un autre monde. Nous assistons à 10.15 au réveil de Lady knox Geyser qui fait figure de légende ici !

Plus de deux heures de promenade à travers les fumerolles,vapeurs,geysers et ceci sous une chaleur accablante…Les filles étant exténuées,nous décidons de rentrer profiter du jardin de notre backpackers.Nous avons près de 6h de route demain pour nous rendre à Wellington qui sera notre dernier stop sur l’île du nord.

 

 

PS :L’internet ici est payant (et cher)…cinq minutes sur skype nous ont coûté 10 dollars ! Nous allons donc essayer de balancer les articles à mi parcours ou lorsque nous aurons une connection gratuite (on ne sait jamais).

Première étape sur l’île du nord :Auckland !(4 au 8 Février)

 

Encore une fois,la météo joue beaucoup sur la perception des choses ! En effet,les journées qui suivent notre arrivée sont de belles journées ensoleillées et nous commençons à  vraiment apprécier la très jolie ville d’Auckland ! Nous passons 3 journées entières à déambuler dans cette ville très agréable qui a obtenu la 4 ième place dans le classement des villes les plus agréables au monde.Auckland, surnommée la « cité des voiles », est bordée par la mer de Tasman et par l’océan pacifique et on peut y voir de nombreux voiliers et bateaux circuler dans la baie.

 

C’est une ville où il fait bon vivre …On pourrait passer des heures à marcher dans ses rues à faire du shopping,à visiter ses musées,à admirer les bâtiments historiques,à flâner dans ses parcs …C’est un peu le même sentiment que nous avions eu à San Francisco mais avec un décor et une population  un peu différents.D’une certaine manière,ceci nous rappelle le Royaume-Uni  mais avec une météo beaucoup plus clémente,une végétation plus « exotique » et une population marquée par le Pacifique(Avant l’arrivée des européens,la région d’Auckand  était la région la plus peuplée par les Maoris).On retrouve ici des descendants de colons européens (surtout anglais),maoris,asiatiques,personnes originaires du Pacifique(Samoa,îles cook).

Nous commençons par un lieu emblématique,à savoir la Sky Tower qui est la plus haute tour d’Australasie avec ses 328 mètres et qui permet d’avoir une vue de 360° sur la ville et sur ses alentours.La vue y est magnifique et les filles ne cessent de pousser des oh et des ah.On peut également sauter du haut de la tour,sensation garantie ! Nous préférons largement boire un petit chocolat au café de la sky tower  tout en  les observant se jeter dans le vide !C’est plutôt marrant de les voir passer devant la vitre !(même si les filles espèrent qu’ils ne vont pas s’écraser en bas).

Nous passons les journées suivantes à nous ballader dans les jolis parcs de la ville où on peut observer à la fois des monuments historiques britanniques mais également des empreintes de la civilisation maorie.

 

 

 

 

Nous ferons d’ailleurs la visite de l’Auckland museum afin de découvrir les civilisations maorie et polynesienne mais aussi la faune,la flore et les volcans de la région d’Auckland.Et si les musées ne sont pas les endroits préférés des filles,elles vont cette fois-ci adorer !

Notre séjour s’achève malheureusement et nous prenons la route demain vers Rotorua avec,normalement,un arrêt à Matamata pour découvrir quelques-uns des décors du Seigneur des anneaux.

KIA ORA ! Bienvenue chez les kiwis !

Après plus de 13h d’avion,nous arrivons enfin à Auckland à 5h du matin.Le voyage fut long sans vraiment l’être.Les filles n’ont pas ronchonné une seule fois car nous avions tous un écran individuel avec un grand choix de films et de dessins animés.Et si on rajoute à cela le dîner (à minuit et demie)et le petit déjeuner,elles n’ont pas eu le temps de s’ennuyer.Malgrès cela,le confort en classe éco ne permet pas vraiment de faire une bonne nuit et,pour la deuxième fois en 48h,nos reins ont beaucoup souffert.

L’arrivée à Auckland est un peu …comment dire…tristounette.Il est vrai que débarquer à 5h du matin avec deux louloutes,qui ne cessent de dire qu’elles sont trop fatigués pour marcher, ne nous met pas dans des conditions optimales.Mais c’est surtout la météo abominable (si si A-B-O-M-I-N-A-B-L-E)qui nous met le moral à zéro.De la pluie,on en a eu occasionnellement depuis le 2 Août,mais du genre averse tropicale puis beau soleil…Là,c’est de la pluie fine qui ne semble pas vouloir s’arrêter…Mon dieu ,la Normandie !Maëlla ne comprend pas : « Mais je croyais qu’il faisait toujours beau dans les îles ! ».Petit cours de géographie tout en lui promettant de voir plein de belles choses (à défaut de pouvoir se baigner comme elle le pensait).

La deuxième douche froide (mais nous sommes certains que c’est notre fatigue qui nous fait voir tout en noir)est l’accueil,certainement très poli,mais loin d’être aussi chaleureux que ce nous avons connu en Amérique Latine.Les « holà » à tout bout de champs,c’est fini !Même les filles qui ont pris l’habitude d’arriver avec des « buenos dias, como està » se sentent un peu perdues et nous demandent pourquoi les gens ne répondent pas.

Nous avons loué une voiture pour notre séjour en Nouvelle Zélande mais nous apprenons que la société n’ouvre qu’à 7.30 et que nous allons donc devoir patienter avec nos deux louloutes dans l’aéroport. Avec un petit chocolat, ça passe tout seul. En voiture Simone, direction notre backpackers avec bien sûr le volant à …droite ! Ca faisait longtemps ! Franck gère la conduite à merveille si ce n’est qu’il met ses essuie-glaces à la place de ses clignotants …Encore quelques jours et cela devrait être parfait.

Nous prenons nos quartiers dans un joli backpacker avec vue sur la sky tower mais qu’on n’aperçoit pas très bien à cause du mauvais temps. Et comme on a commencé à  broyer du noir,on continue puisque nous nous rendons compte que notre adaptateur UNIVERSEL ,qui jusque-là ne nous a jamais laissé tomber,ne fonctionne pas ici.Donc pas moyen de recharger quoi que ce soit :ni téléphone,ni ordinateur,ni DS (bon ça,ce n’est pas grave),ni appareil photo,ni liseuse…la totale quoi !Et si on rajoute que le proprio a débarqué dans notre chambre pour nous dire que si les filles faisaient pipi au lit,il nous chargerait,eh bien je crois que nous sommes au maximum de ce que peut supporter un être humain n’ayant dormi que quelques heures ces dernières 48 h…

Vivement demain qui sera de toute façon un nouveau jour !

 

PS:les photos vont bientôt suivre …Dès que la connection internet nous le permettra !

Les filles au Chili

Alors les filles ,le Chili ,c’était comment ?

Maella :

« J’ai bien aimé les promenades qu’on a fait dans les parcs près du volcan.C’était très joli.Mais je n’ai pas aimé Valparaiso car j’ai trouvé que c’était sale …Les gens écrivent partout sur les murs et les trottoirs ne sont pas propres ! En plus il y a plein de chiens qui sont abandonnés dans la rue et ils font très peur… »

Et toi Lilwenn ?

« Euh c’était où déjà le Chili ?(eh oui Lily ne change pas !)Ah oui ,c’est là qu’on vu le volcan !!euh ???C’était bien. »

« et ??? »

« Beh c’est tout »

OK Lily….On a compris !

 

L’île de Chiloé (29 au 31)

Notre dernière étape nous amène sur l’archipel de Chiloé qui est constitué de la grande île de Chiloé et de ses 40 îles plus petites. Chiloé est réputée pour ses églises,ses maisons multicolores (souvent sur pilotis),sa Pinguinera et son mauvais temps…Mais là encore,nous aurons beaucoup de chance car nous visiterons les environs sous un soleil radieux !

Pour arriver à destination,nous prenons un ferry nous permettant de traverser le canal de Chacao.Pendant la traversée,qui ne dure qu’une demi heure et coûte 16 €,nous avons la chance de voir des lions de mer qui vont nous accompagner tout du long du voyage.

Nous avons élu domicile à Ancud dans une petite auberge familiale tenue par Martin et sa femme,tous deux originaires de la Suisse allemande.Tout y est nickel et nous avons la chance d’avoir notre propre salle de bain ce qui est un luxe lorsqu’on voyage en backpackers.L’endroit est idyllique et les filles passent la plupart du temps à jouer dehors.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Au programme,visite de la campagne chilote,de ses églises et de sa Pinguinera.

Ici le bois est le matériau de toutes constructions :maison,outil,bateaux,serrures …L’île est notamment très connue pour ses églises en bois dont certaines sont classées par l’Unesco au patrimoine de l’humanité.

Mais les filles ne pensent qu’aux  pingouins.Une sortie en mer s’impose donc pour rendre visite à cette petite colonie.La route pour accéder à la plage d’où partent les bateaux n’en est pas une, c’est une piste, en très mauvais état, d’environ 20 km ! Nous craignons à tout moment d’abîmer la voiture de location (petite citadine), mais c’est le prix à payer pour voir deux espèces de pingouins :les pingouins de Magellan et les pingouins de Humboldt(en voie d’extinction).C’est le seul endroit au Chili où les deux espèces cohabitent.

 

 

 

Le spectacle est au rendez vous et nous avons même la chance de voir une petite loutre se prélasser au soleil.Nous pouvons aussi observer cormorans, pélicans,mouettes(ça on connaît bien mais ce ne sont pas les mêmes que chez nous)…Toute la faune locale !

La mer, ça donne faim et nous finissons notre promenade en mangeant de bons empenadas au fromage sur la plage.Tout simples mais tellement bons !

De retour à l’Hostal Nuevo Mundo,nous rencontrons un chilien qui est guide pour touristes français.Son français est impeccable et il nous donne beaucoup d’informations sur cette belle région(notamment qu’il fait beau 2 à 3 semaines par an et que nous sommes en plein dedans).

Nous passons le reste du séjour à nous ballader dans les marchés locaux puis retour à  Santiago,toujours par bus de nuit mais cette fois-ci en « salon cama »(les sièges sont un peu plus inclinés)ce qui améliore nettement le voyage.

C’est notre avant dernière nuit en Amérique latine car le 2 Février,nous nous envolons pour l’Océanie avec comme première destination la Nouvelle-Zélande.Nous y arriverons le 4 Février car le temps de vol (13h de vol de nuit)et le décalage horaire nous font sauter le 3 Février.Un jour de moins au compteur !

A bientôt chez les Kiwis !