Byron Bay

 

 

 

Le vol retour vers l’Australie est le genre de vol qu’on préfère oublier. Des turbulences et encore des turbulences…Franck et Maëlla, impassibles, sont scotchés sur leur écran individuel, Lilwenn éclate de rire à chaque trou d’air et en réclame davantage, et moi  je fais dix fois le tour de mon chapelet !

La prochaine fois qu’on nous attribue la dernière rangée dans l’avion, je demande à changer !

Mais à part ça, nous sommes ravis de revoir le continent australien. Après une petite nuit sur Brisbane, nous allons chercher notre campervan qui est une expérience inédite pour nous. Nous avons connu les « monstres »nord-américains, mais qu’en est-il de l’Australie ?

Première constatation, les géants américains n’existent pas ici. Le plus grand camping car australien correspond à un medium aux Etats Unis. Deuxième point : les prix sont beaucoup plus chers ici. Nous optons pour un campervan (petite fourgonnette).On se rapproche un peu plus du camping mais avec un abri en dur …

 

 

 

 

Allez hop,en route vers la Mecque du surf…J’ai nommé Byron Bay ! Nous y allons pour la journée…Trois jours plus tard nous y sommes toujours ! La plage, le surf,le côté hippy, le surf toujours et encore, l’ambiance baba cool…Dur de quitter l’endroit tellement on s’y sent bien. On y retrouve la jeunesse dorée australienne et une atmosphere très décontractée.

 

Ici on circule pieds nus ou en tongs,soit avec sa planche de surf ou soit avec sa guitare sous le bras…Des pseudos concerts sont organisés en bord de plage ou dans un jardin public…On improvise des grillades…Bière à la main,chacun s’installe sur le capot de sa fourgonette(qui sert aussi de chambre,cuisine…)face à la mer pour admirer les surfeurs et le coucher de soleil…Si ce n’est pas le paradis,ça y ressemble !

Mais comme nous voulons remonter vers le nord pour visiter l’état du Queensland, c’est avec regret que nous disons au revoir à cette petite ville mythique.

2 réponses à Byron Bay