Retour prévu le 23 mai à 6.40 …..

Australie côte est

En remontant vers la Sunshine Coast…

 

 

Après Byron Bay,nous  sommes remontés vers Brisbane en longeant la Gold Coast.La côte au sud de Brisbane est en pleine explosion démographique et le béton grignote de plus en plus les magnifiques plages de sable blanc. C’est un mélange de Miami avec palmiers et marinas privées  et de Las Vegas avec les buildings illuminés aux formes improbables et les casinos.Nous n’avons fait qu’une pause d’une nuit à Surfer Paradise car nous préférons remonter au nord de Brisbane pour faire ,cette fois-ci, la Sunshine  Coast qui reste encore un peu sauvage car moins pris d’assaut (pour le moment)par les investisseurs immobiliers.

A l’origine,nous avions prévu de remonter jusqu’au début de la grande barrière de corail mais nous avons été happés par la beauté et la tranquilité des lieux de Noosa Heads, Rainbow Beach et Tin can Bay et nous avons finalement décidé de prendre notre temps et de profiter de ces lieux enchanteurs .De plus, notre tour de la Calédonie nous a mis un peu sur les rotules car changer de lieux tous les jours en transportant  80kg n’est pas de tout repos !

Notre campement à Rainbow Beach (très bon camping à 50 m de la plage et de toutes commodités) permet aux filles d’utiliser à nouveau leur planche de surf et de socialiser avec plein de petits australiens. Le campsite est propice aux rencontres et nous aurons l’occasion de faire la connaissance de Queenslanders en vacances. La gentillesse des Australiens n’est pas une légende et nous sommes toujours aussi surpris de leur facilité à lancer une conversation. Les relations humaines sont faciles, sans à priori et tout se fait dans la bonne humeur. La « No  Worries Mate »attitude !

Tout cela respire le bonheur et il n’en faudrait pas beaucoup plus pour que l’on s’installe dans le coin.Le soleil brille dès 7h du matin et les températures ne cessent de grimper pour atteindre les 25 à 30 ° C en milieu de journée. Et dire que nous sommes en automne !Nous avons pris le rythme des australiens à savoir se lever tôt  pour profiter de la journée car le soleil se couche vers 18h.Tout le monde se retrouve autour des barbecues mis à disposition dans les parcs ou sur les aires de repos(typiquement australiens)vers 18h30 afin de partager un bon moment entre amis .

Deux seules ombres au tableau (eh si …).Tout d’abord, notre appareil photo nous a lâché pour la deuxième fois, et ceci malgré l’achat d’un nouvel objectif en Nouvelle Zélande. Nous sommes donc contraints de prendre les photos avec nos téléphones portables, à un mois du retour, nous hésitons à investir (de plus notre appareil  est toujours sous garantie).

Mais ce n’est pas tout…A l’approche de notre retour,mon I Phone a fait une grosse dépression et dans un profond  moment de désespoir,il a littéralement sauté de notre campervan pour finalement s’écraser sur une plaque de béton…C’est une fin tragique pour mon ami de longue date ! Adieu, tu nous manqueras …

Mais sans appareil photo et sans I Phone, pas facile de ramener de belles images !

On essaiera de faire avec……

 

 Nous parvenons à quitter Rainbow beach et ses plages merveilleuses (même si ce fut un réel déchirement)pour partir …35 km plus au nord ,à Tin Can Bay afin d’aller à la rencontre d’un animal, manquant au tableau, que les filles nous réclament depuis le début du voyage : les dauphins !

Plusieurs australiens (incontestablement sobres) nous ont rapportés que nous pourrions en rencontrer, et des sauvages SVP, proche d’une marina à Tin Can Bay, où depuis 30ans, une bande de ces cétacés suivent le meme rituel: à l’aube, généralement entre 7H et 7H30, dans un lieu précis, nommé Norman point, ils viennent saluer les badauds présents,  …….enfin, normalement……ils viennent !

 

Levés aux aurores,nous voici en route pour ce qui doit être une rencontre mémorable.Tous les 4 en état d’alerte,nous guettons ces mammifères adorés par petits et grands…Puis soudain,nous apercevons un aileron s’approchant du rivage.Explosion de joie des filles qui ne tiennent plus en place !Puis nous en voyons un deuxième arriver,puis un troisième…un quatrième…et un cinquième qui s’avère être le petit dernier de la tribu et qui ne s’éloigne jamais de sa maman.Les filles sont aux anges et c’est avec beaucoup d’émotion qu’elles nourrissent ces êtres fabuleux !Une fois rassasiés,tout le petit groupe prend le large et c’est avec la tête dans les nuages que nous reprenons notre route vers Noosa Heads ,station hautement recommandée par nos amis Aussies.

 

 

 

 

L’endroit, très charmant,nous permet de faire un peu de lèche vitrine et de baver devant les villas avec marina privée. Les filles profitent une dernière fois des plages australiennes à Noosa Beach …Bref,l’endroit vaut le détour.

 

Avant de rendre le campervan,nous avons décidé de faire une petite surprise aux filles en les emmenant à Lone Pine Koala Sanctuary qui est l’endroit rêvé pour caresser et nourrir les kangourous mais surtout pour prendre un koala dans ses bras. Notre Lily,que nous appelons tendrement « petit koala »vu qu’elle dort quasiment autant que cette adorable petite boule de poils, va enfin pouvoir réaliser un de ses rêves…Faire un câlin à un koala !

 

Eh bien voilà, c’est chose faite…Les filles sont super contentes, mission accomplie !

Il est temps de dire au revoir à notre campervan car demain nous prenons l’avion pour le Nord de l’Australie, direction Darwin et le parc national de Kakadu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Byron Bay

 

 

 

Le vol retour vers l’Australie est le genre de vol qu’on préfère oublier. Des turbulences et encore des turbulences…Franck et Maëlla, impassibles, sont scotchés sur leur écran individuel, Lilwenn éclate de rire à chaque trou d’air et en réclame davantage, et moi  je fais dix fois le tour de mon chapelet !

La prochaine fois qu’on nous attribue la dernière rangée dans l’avion, je demande à changer !

Mais à part ça, nous sommes ravis de revoir le continent australien. Après une petite nuit sur Brisbane, nous allons chercher notre campervan qui est une expérience inédite pour nous. Nous avons connu les « monstres »nord-américains, mais qu’en est-il de l’Australie ?

Première constatation, les géants américains n’existent pas ici. Le plus grand camping car australien correspond à un medium aux Etats Unis. Deuxième point : les prix sont beaucoup plus chers ici. Nous optons pour un campervan (petite fourgonnette).On se rapproche un peu plus du camping mais avec un abri en dur …

 

 

 

 

Allez hop,en route vers la Mecque du surf…J’ai nommé Byron Bay ! Nous y allons pour la journée…Trois jours plus tard nous y sommes toujours ! La plage, le surf,le côté hippy, le surf toujours et encore, l’ambiance baba cool…Dur de quitter l’endroit tellement on s’y sent bien. On y retrouve la jeunesse dorée australienne et une atmosphere très décontractée.

 

Ici on circule pieds nus ou en tongs,soit avec sa planche de surf ou soit avec sa guitare sous le bras…Des pseudos concerts sont organisés en bord de plage ou dans un jardin public…On improvise des grillades…Bière à la main,chacun s’installe sur le capot de sa fourgonette(qui sert aussi de chambre,cuisine…)face à la mer pour admirer les surfeurs et le coucher de soleil…Si ce n’est pas le paradis,ça y ressemble !

Mais comme nous voulons remonter vers le nord pour visiter l’état du Queensland, c’est avec regret que nous disons au revoir à cette petite ville mythique.