Retour prévu le 23 mai à 6.40 …..

L’île du Sud

Queenstown(4 au 7)

Notre voyage en Nouvelle-Zélande prend fin à Queenstown surnommée la capitale de l’aventure. C’est la destination numéro 1 pour tous ceux qui sont à la recherche de grands frissons et pour les adeptes de sports extrêmes.Jet ski,rafting, quad, saut en élastique ou en parachute…Il y en a pour tous les goûts !

La route qui nous mène à Queenstown est magnifique. Encore une fois (on se répète je sais),les paysages sont à couper le souffle.Nous entrons à peine dans la ville que Franck trépigne sur son siège…La ville est au bord du lac Wakatipu et est entourée par les Alpes néo-zélandaises.Elle ressemble à nos villes de montagnes et l’ambiance y est jeune et détendue.Les téléphériques descendent directement dans la ville,il y a de jolies rues piétonnes pleines de magasins,on est au bord du lac…Franck adore et Maëlla nous demande de repousser la date de notre départ !

Nous sommes encore en été ici. Les gens se reposent sur l’herbe et profitent du ciel bleu sans nuage.

Après une petite ballade en ville,nous rentrons à la « maison » pour surfer sur internet(pour une fois que c’est gratuit et illimité,on en profite à fond)et pour faire quelques réservations pour la suite du voyage.

La journée suivante fait partie de ces journées où rien ne se passe comme on l’avait prévu…Le programme était pourtant simple :école le matin,courses pour se nourrir puis ballade jusqu’aux téléphériques(les gondolas).Finalement nous nous levons à 10h,mais pour notre défense,nous n’avons pas pû nous endormir avant 2h du matin car les rues de Queenstown restent animées très tard dans la nuit !Sans lait ni café, nous nous rabattons sur un Starbuck pour le petit déjeuner puis nous nous dirigeons vers les Gondolas (trop tard pour faire l’école !).Mais sur le chemin,nous nous arrêtons devant un salon de coiffure et là,c’est une évidence :Franck et moi avons REELLEMENT besoin d’une petite coupe de cheveux…2h plus tard,nous sortons tout beau tout neuf(enfin on l’espère)et sommes prêts à attaquer les téléphériques.Mais c’était sans compter sur Super Frankie qui va à la rescousse de deux jeunes filles de singapour qui ont crevé en plein centre ville.« Il est trop fort notre papa ! ».

Après tout ça,on se dit que les téléphériques ne vont pas disparaître pendant la nuit et nous nous rabattons dans un pub au bord du lac pour apprécier un bon verre de vin.Nous aurons la grande surprise de recroiser notre amie belge Griet.Que le monde est petit !

Ce n’est pas tout à fait le programme prévu mais on apprécie cette journée pleine d’imprévues.

Le lendemain,après une matinée studieuse,nous partons prendre les Gondolas(téléphériques).On se croirait aux sports d’hiver mais sans la neige.Du haut du sky  deck ,nous avons une vue magnifique sur la ville et les environs.On reste à admirer le paysage,ça laisse sans voix…

 

En haut des Gondolas se trouve  un circuit à faire en luge et nous nous installons tranquillement pour regarder les lugeurs.C’est alors qu’arrive l’équipe nationale de luge du Japon.Bon,je vous assure qu’on ne s’est pas moqué mais quand même,nous avons eu notre dose de fou rire pour les 6 prochains mois.On a essayé d’imaginer nos mamies nationales sur ces luges mais nous n’y sommes pas parvenus…

Notre séjour néo-Zélandais se termine avec un petit pincement au coeur car c’est un pays qui mérite le déplacement.

Demain nous prenons l’avion pour Melbourne,notre première destination en Australie…Que les choses soient claires ,je voulais aller en Nouvelle-Zélande mais Franck n’était pas motivé pour aller voir des champs et des moutons.Par contre,l’Australie faisait partie de ses destinations préférées alors que moi,j’aurais tout fait pour la contourner…Quelques heures de négociations…

Nous partons donc  pour ces terres hostiles en espérant croiser ni croco,ni serpent,ni araignée,ni requin,ni méduse mortelle,ni kangourou psychopathe(si si ça existe)…

Te Anau (1 au 3 mars)

Nous traversons le pays d’est en ouest et nous parcourons des kms et kms sans voir quiconque.Quelques fermes de temps à autre mais ça s’arrête là ! Nous avons hâte d’arriver à Te Anau qui est au porte du pays des Fiords et qui est l’unique accès au Milford Sound.

La première journée est consacrée à la « visite » de Te Anau.Par visite j’entends petites balades car l’activité de la ville est centrée sur le tourisme avec la découverte des fjords.L’endroit est reposant et une bonne ballade le long du lac permet aux filles de se dégourdir les jambes.Le Fiorland National Park est le plus grand parc de Nouvelle Zélande et les paysages y sont époustouflants :une forêt tropicale,des sommets enneigés…Tout y est !C’est également ici que l’on retrouve certains des plus célèbres treks.

Le jour suivant nous nous rendons au Milford Sound.Près de 2h de route à admirer des paysages sublimes !En fait,nous mettons plus de 2 heures car nous nous arrêtons de temps à autre pour faire des petites marches.Franck nous a prévu tout un programme pour la journée,nous suivons le guide !

Au Milford Sound,il est possible de prendre un bateau pour aller découvrir les fiords de plus près. Nous hésitons longuement à faire la croisière mais nous décidons finalement de consacrer ce budget à une autre sortie.Nous ne sommes pas en vacances et il faut faire des choix !

Notre escale dans les fiords est terminée et nous partons demain pour notre dernière étape chez les kiwis :Queenstown.

 

 

De retour au backpacker, petite séance d’origami avec Yoko et Aya deux amies japonaises……

……..et voici le résultat!

 

Oamaru (du 25 au 28)

Après la ville,la campagne !Nous avons choisi un backpacker près de Oamaru et celui-ci est probablement le backbacker le plus perdu de la nouvelle Zélande ! Mais quelle retraite paisible !Des mètres carrés pour courir,jouer,crier…C’est un peu comme à la ferme !L’auberge est tenue par un couple et leurs deux garçons ,et est reconnue pour son action pro environnemental. Ici on vous encourage à prendre des douches de 5 minutes maximum, on vous met des bouillotes à disposition pour les nuits froides, pas d’internet, ni de télévision….Avec toujours le recyclage !Les néo-zélandais sont très très écolos ,ceci en est même impressionnant. Partout où on nous sommes passés,un système de compost et de tri des ordures étaient mis en place.Tout est fait pour protéger notre belle planète.

Le backpacker se trouve à moins de 10km des Moreaki boulders et de l’endroit où l’on peut apercevoir des manchots à œil jaune.(Pour la petite info, la différence entre le pingouin et le manchot : l’un peut voler, l’autre pas.)

Les boulders sont de grosses pierres rondes que l’on trouve sur la plage.Il existe deux versions pour expliquer ce phénomène :La version « maorie »et la version scientifique.La première raconte que ces  pierres seraient venues s’échouer ici après le naufrage du canoë Arai-ti-Uru (pirogue géante qui aurait emmené les ancêtres du peuple de l’île du Sud) qui avait traversé l’océan pacifique à la recherche de Te Wai Pounamu(l’île de Jade).Les sphères seraient les paniers ayant contenu des kumaras (patates douces).Les scientifiques ont une version un peu différente :Ces sphères se seraient formées au fond de la mer il y a près de 60 millions d’années par accumulation de dépôt de calcaire autour d’une particule servant de noyau…A vous de choisir !

Nous tentons de voir les manchots à œil jaune mais il n’est que 15h et comme ils arrivent en général en fin de journée, nous n’en verrons que trois !Tant pis !On se contentera des phoques…

Le lendemain, nous partons passer la journée à Dunedin.A l’origine,la ville devait s’appeler New Edinburgh mais c’est le nom celtique qui sera choisi à savoir « Dun Edin ».Petit tour de la ville pour admirer quelques jolis bâtiments dont notamment la gare ferroviaire de style édouardien.

 

On zappe la célèbre « Cadbury chocolate Factory » à mon grand désespoir (trop chère pour nous) et on se rabat sur le botanical garden (ça devient une habitude pour nous, on va devenir des pros !) qui est lui gratuit !

Dans la soirée, nous retrouvons Griet,  jeune belge en voyage en Nouvelle-Zélande, que nous avons déjà croisé à plusieurs reprises dans des backpackers.C’est d’ ailleurs assez marrant de voyager de backpacker en backpacker, on retrouve souvent les mêmes personnes !On se suit tous et on se croise régulièrement sans avoir besoin de se donner rendez vous…A chaque fois, c’est comme des retrouvailles !

Pour notre dernier jour,nous avons prévu d’aller voir les manchots bleus à Oamaru.Nous flânons une partie de l’après midi dans la petite ville car nous devons attendre le soir pour pouvoir aller les voir.

Les blue penguins sont les plus petits manchots au monde (20 cm à l’âge adulte et 1 kg).On peut les voir en Nouvelle Zélande ou en Australie.Les deux pays se disputent le titre du plus petit manchot au monde mais en fait ce sont les mêmes dans les 2 pays !La colonie ne peut être vue qu’à la tombée de la nuit ce qui nous oblige à être très patients.Vers 21h,Maëlla commence à élever la voix : « Ils vont arriver quand ces manchots !? ».Tout vient à celui qui sait attendre…

Nous les verrons de très près mais sans flash(interdiction de l’utiliser),les photos ne rendent pas grand-chose.

Nous quittons nos petits manchots car demain nous partons pour l’ouest de l’île en direction de Te Anau.

Christchurch, la ville jardin(22 au 25)

Il nous faut à peu près 6h, en faisant des pauses,pour nous rendre à Christchurch.La grande différence avec notre expérience nord américaine est que les filles savent lire et les trajets leur semblent beaucoup moins longs.

Les paysages défilent et nous rencontrons principalement…des moutons ! Mais où sont les Kiwis ?Il est vrai que le pays est peu peuplé(environ 4 millions d’habitants) et il nous arrive de parcourir certaines distances sans croiser âme qui vive.

Nous avons choisi un backpacker un peu différent puisqu’il s’est installé dans une ancienne prison  datant de 1874. On peut même visiter d’anciennes cellules ! Même si tout est fait pour accueillir des touristes, l’endroit reste impressionnant. Toutes les chambres sont d’anciennes cellules et lorsque l’on ferme la lourde porte de sa chambre,on se sent vraiment derrière les barreaux. Si nous trouvons ça drôle, ce n’est pas le cas des filles qui ne se sentent pas très à l’aise !

Le lendemain matin,nous allons visiter ce qui reste du centre ville de Christchurch.Le 22 Février 2011,la ville avait été touchée par un séisme qui avait détruit le centre ville(appelé aujourd’hui la red zone)et causé la mort de 185 personnes.

La zone est encore condamnée et la ville se reconstruit en périphérie.

 

Nous visitons Re:start qui est un quartier assez surprenant puisque les commerces ont été construit à partir de containers.C’est plutôt bien pensé et les containers colorés sont assez attrayants.

Nous faisons nos curieux en essayant de prendre des photos de ce qu’était le centre de Christchurch et notamment la photo de la cathédrale (enfin du moins ce qui en reste) qui avait été sévèrement touché.Il est difficile de s’imaginer ce qu’était le centre ville car tout y est aujourd’hui bloqué mais certaines des infrastructures sont supposées être à nouveau en état de marche courant 2013.

Le dimanche,petit détour par le jardin botanique où est organisé un concert gratuit en plein air. Nous sommes en plein festival des fleurs et de nombreuses animations sont proposées. Le jardin botanique est superbe comme tous les jardins et parcs ici. Ce n’est pas pour rien que la ville est surnommée la ville Jardin ! On retrouve le côté british avec les jolis parcs très bien entretenus.

Les deux journées passent très vite et nous reprenons la route pour descendre un peu plus bas :Oamaru.

 

 

Abel Tasman park (du 18 au 22)

 

Afin de nous rendre à Motueka,au nord ouest de l’île,nous prenons la scenic road  qui longe les Sounds.Cette route sinueuse nous permet de prendre de la hauteur et d’avoir un autre aperçu des sounds.Les points de vue sont toujours aussi beaux mais la route semble longue aux filles,qui commencent à se sentir barbouillées avec tous les virages.La deuxième partie du voyage  se fait plus sereinement et nous arrivons à Motueka en fin de journée.Les paysages ont commencé à changer et les champs de pommiers deviennent omni présents.C’est la période de la cueillette et nous rencontrons beaucoup de jeunes globe trotters(notamment allemands) dans ces fermes.

Motueka se trouve à quelques kilomètres du parc Abel Tasman ce qui nous semble une bonne base pour les excursions des prochains jours.

Le backpacker où nous avons posé nos bagages est principalement occupé par des jeunes allemands qui travaillent dans les vergers.L’ambiance est un peu différente de ce que l’on a connu jusqu’ici.Les jeunes sont là pour travailler et non pas uniquement pour visiter le pays.Mais l’un n’empêche pas l’autre.

Comme nous avions un peu zappé l’école ces 4 derniers jours,nous commençons la journée par une matinée studieuse à l’ombre des pommiers…Il y a pire comme condition de travail ! Une fois les cours terminés,nous partons découvrir les alentours en débutant par Kaiteriteri,petite ville aux plages paradisiaques.C’est de là d’ailleurs que partent de nombreux water taxi en direction d’Abel Tasman.

L’après midi est consacré à la plage et à une petite marche qui nous amène dans des endroits mi-forêt mi-mer…La mer d’un bleu vert splendide se mêle à une végétation luxuriante.Encore un décor de carte postale !

Nous passons les deux journées suivantes à découvrir le park Abel Tasman qui est le plus petit parc national néo-zélandais.Le parc longe la côte et est recouvert par le bush.Le meilleur moyen de décrire le parc est de vous mettre quelques photos mais la beauté réelle des plages et du bush est mille fois supérieure à ce que vous pouvez voir.

Notre séjour se termine dans la partie nord de l’île du sud et nous descendons demain vers Christchurch.

Les Malborough Sounds (15 au 18 Février)

Nous prenons le ferry qui nous amène à Picton, porte d’entrée à l’ile du Sud. Le voyage dure 3 heures et est bien plus qu’une simple traversée, c’est une véritable croisière !Non pas que le bateau soit luxueux (mais il est plus que correct) !Mais le décor est un vrai régal pour les yeux…Nous avons beaucoup de chance car le soleil est au rendez-vous ce qui donne l’impression de de traverser des lieux enchanteurs. Le bleu de la mer associé au vert des  forêts …Tout le monde est sur le pont afin de prendre le meilleur des clichés possibles !

Nous arrivons à Picton qui sera notre point de chute pour les trois prochains jours. C’est une  toute petite ville mais c’est un bon point de départ pour visiter les sounds. Nous nous rendons directement dans notre petit backpacker qui s’appelle Juggler rest et qui, comme son nom l’indique,est  un lieu de prédilection pour les jongleurs. Les filles sympathisent aussitôt avec deux américains (de Californie) qui leur apprennent à se servir des cerceaux, des balles ….Les filles les adorent surtout que l’un parle français et l’autre espagnol ! C’est assez rare pour des américains et cela mérite d’être souligné ! Juggler rest est un petit paradis pour les filles.

Pour notre première journée, nous partons découvrir la ville et son front de mer. C’est à nouveau une journée splendide et nous passons une bonne partie de la journée à observer le va et vient des ferries, des dériveurs et des water taxis dans la baie. Un parc avec des jeux et structures pour enfants donnent sur le front de mer, que du bonheur ! Un vrai moment de plénitude !

A côté du parc se trouve l’aquarium qui permet de découvrir la vie marine des sounds (pingouins,oursins,crustacés,pieuvres,raies)mais aussi certains reptiles .

 

Pendant la visite, les filles sauveront leur tout premier animal ! Attention, séquence émotion ! Maëlla se rendra compte qu’un pingouin saigne à la patte (Lily, elle, prend une photo ?! On suppose que c’est pour avoir une preuve de leurs dires) et se précipitera chercher un employé de l’aquarium. Effectivement Pinguin s’est bien blessé et doit être emmené à l’infirmerie…Ca ne semble pas grand-chose comme ça mais ça représente beaucoup pour les filles !

 

Elles finissent leur journée par une séance de jonglage …Dure journée !

Le lendemain matin nous nous levons sous un ciel très couvert. Nous avons acheté  la veille des tickets pour aller visiter les sounds en bateau et il est désormais trop tard pour annuler.

Finalement les nuages et le brouillard donnent un air un peu mystique aux sounds et nous découvrons ces paysages sous un angle nouveau. La promenade nous amène dans des endroits inaccessibles par la route et ceux qui y habitent n’ont pas d’autres moyens de se déplacer que par bateau  ou par les airs (hydravion ou hélico pour les plus riches).Nous avons embarqué avec un groupe de personnes que le capitaine dépose à mi-chemin ce qui fait que nous avons le bateau pour nous tout seul ! Maella saisit le gouvernail et Lilwenn le micro …Le capitaine est mort de rire !

 

 De retour sur la terre ferme, nous partons faire un peu de lèche vitrine. Il nous reste trop peu de temps pour partir faire une rando, c’est notre seul regret mais la Nouvelle Zélande regorge de lieux sublimes. Ce sera pour une autre fois !