Retour prévu le 23 mai à 6.40 …..

Québec

Bilan Québéquois

Faire un bilan est une chose totalement subjective car les attentes des uns et des autres sont souvent très différentes et nous ne ressentons pas les choses de la même façon.Mais voici nos impressions …

Lors de l’élaboration de notre itinéraire tour du monde, nous avions prévu de traverser le Canada d’est en ouest en camping car mais le prix de la location du camping car,associé à un timing assez serré,nous a amenés à écourter l’aventure canadienne pour en faire une aventure québéquoise.

Nous ne le regrettons pas car c’est un pays magnifique riche par sa nature et par ses habitants si chaleureux.Il est vrai que les québéquois sont très accueillants avec les Français et nous avons toujours trouvé quelqu’un pour nous aider ou conseiller.

Je ne reparlerai pas des paysages et des parcs nationaux car je crois que vous avez tous pû percevoir la beauté de ces lieux à travers notre voyage.

En bref,les amoureux de la nature y trouveront leur compte et les citadins préféreront Montréal.

Nous avons une petite pensée pour Joseph (notre bûcheron de famille)qui serait très certainement séduit  par cette faune et cette flore.

Le choix de louer un motorisé est par contre à étudier pour plusieurs raisons:Tout d’abord la location reste assez élevée même si nous avons eu la chance de louer hors saison.De plus,ces gros bébés consomment pas mal et comme le prix de l’essence a flambé au Québec ces dernières années (nous avons eu une hausse de 10cts la dernière semaine),le budget essence est à prendre en considération.A cela il ne faut pas oublier d’ajouter les nuits de camping (assez chers ici)car il est interdit de faire du camping sauvage.(Nous sommes parvenus à bivouaquer de temps à autre mais ce n’est pas simple partout).A voir….

Nous sommes ici depuis presqu’un mois et nous nous surprenons à parler avec l’accent du pays ou plutôt à parler sans notre accent français(eh oui,ici,c’est nous qui avons un accent !).

C’est assez surprenant mais il nous est arrivé à plusieurs reprises de ne pas comprendre le moindre mot de certains québéquois …C’était également le cas dans le sens inverse !

Question de prononciation ou de vocabulaire …Je me revois la bouche ouverte lorsque la serveuse m’a demandé ce que je voulais boire comme liqueur?!: »Euh non merci, pas de liqueur pour moi ».Jusqu’à ce que je comprenne que cela signifiait soda …

Nous avons bien ri aussi avec les « bienvenus ».A chaque fois que nous disions merci,les québéquois nous repondaient bienvenu: »ils sont vraiment accueillants », pensait-on …Bon au bout de 48h(euh oui nous sommes un peu lents), nous avons compris que cela signifiait « de rien »….

Et il y en des tas à raconter !

Les choses les plus surprenantes : leurs gros pick up,leurs caravanes et leurs motorisés qui sont gigantesques,les trucks qui roulent et doublent à cent à l’heure,leurs panneaux de signalisation (les filles adorent celui avec l’orignal),leurs expressions populaires,les kilomètres sans croiser qui que ce soit sur les routes…

Nous avons une petite pensée pour Jean et Michèle qui nous ont si chaleureusement accueillis.Nous les embrassons bien fort.

Bilan positif pour toute la petite famille !!!

Bye bye Québec ,good morning Los Angeles!

 

 

 

 

 

 

Traversée express de la Mauricie

Nous avons quitté le Lac Saint Jean afin de nous rendre assez rapidement sur Montréal pour rendre le motorisé.Nous avons fait  plusieurs arrêts tels qu’à la Tuque et nous avons longé le parc de la Mauricie.Les paysages sont toujours aussi magnifiques,les couleurs commencent à changer et les premières touches de jaune-rouge-orangé apparaissent.

Nous avons essuyé quelques orages ces derniers jours ce qui nous a un peu obligé à changer nos plans côté randonnée,mais nous avons pu avoir un petit aperçu de la Mauricie.

 

 

Après avoir ramené le motorisé à l’agence,nous nous rendons directement à notre hôtel où s’offrent à nous deux possibilités:prendre une navette pour nous rendre dans le centre de Montréal afin d’en profiter encore un peu OU rester à l’hôtel à prendre de bons bains chauds (après trois semaines de douches tièdes d’une minute trente) tout en regardant des dessins animés pour les filles et un film pour papa maman  ……Euh désolée de vous décevoir mais nous optons pour la deuxième solution.La vision d’une douche avec eau chaude à volonté est trop alléchante et les filles sont ravies de revoir une télé (en plus les dessins animés sont en français !).Cette petite pause nous permet de faire le bilan de notre séjour d’un mois au Québec et de commencer à envisager les States.

 

Nous décollons demain à 8.10 ce qui nous oblige à nous lever tôt,très tôt …

 

 

Dans cette situation:

1- Je freine

2- J’accélère

3- Je ferme les yeux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En direction du Lac Saint Jean …

Toile Amérindienne

     Après mûres réflexions, nous avons décidé d’aller directement sur la côte sud du Lac Saint Jean et non pas d’en faire le tour.

Les principaux lieux que nous voulons faire se trouvent au sud et vu que nous devons rendre le camping car lundi prochain, le temps commence à nous manquer.
Après un passage éclair à Saguenay /Chicoutimi, nous nous rendons à Roberval.
Contrairement à nos deux premières semaines au Québec, le temps n’est actuellement pas terrible et nous passons une bonne partie de nos journées sous la pluie ou sous un temps maussade.Cela gâche un peu la beauté des petits villages et des paysages, mais on fait avec !
Nous ferons une petite escapade à Mashteuiatsh (qui signifie pointe Bleue) pour visiter le village amérindien. Nous serons ce jour là pratiquement les seuls à visiter cette reconstitution d’un camp traditionnel amérindien, nous aurons la possibilité de discuter longuement avec leurs descendants. Les filles auront meme la chance de se faire conter des légendes anciennes.


Nous avions promis aux filles de visiter le zoo de St Félicien qui est un zoo sauvage. Nous avons un peu joué les touristes mais nous ne le regrettons pas car on y découvre la faune mais aussi la flore boréale avec de multiples activités (collation des animaux, film multi sensoriel, petit train…).
Maëlla a toujours voulu devenir sauveteuse d’animaux mais là, attention, on monte d’un cran : elle veut travailler dans un parc national ! Elle est même allée voir une jeune femme qui travaille au zoo pour lui demander ce qu’elle devait faire pour venir travailler avec eux !


Au passage nous goûterons une spécialité québéquoise : la Poutine qui est composée de frites que l’on recouvre de fromages en morceaux et de sauce brune.
Après 3 belles journées (le soleil est revenu), nous quittons le lac Saint Jean en direction de la Mauricie.

Du 4 au 8 Septembre: sur la route des baleines

Nous prenons le traversier qui nous permet de passer de Baie Sainte Catherine à Tadoussac.

Tadoussac est une ville où de nombreux touristes se rendent pour observer les baleines mais la haute saison est terminée ce qui nous permet de la visiter tranquillement et de circuler facilement.

 

Nous nous rendons dans un camping mais l’annonce du prix nous refroidit (près de 50 dollars la nuit,c’est hors budget).Nous demandons à la personne de l’accueil s’il n’y aurait pas un endroit où nous pourrions passer la nuit ,style camping sauvage (oui je sais …ça ne se fait pas trop de demander une telle chose dans un camping mais bon ,on ne sait jamais !) et elle nous répond gentiment qu’il existe un endroit où on peut passer la nuit discrètement. Nous nous y rendons directement et avons la bonne surprise de voir deux autres motorisés sur place dont un occupé par un couple de Lyonnais.

 

  Camping sauvage dans les dunes avec vue panoramique sur le fleuve

 

 

Nous trinquerons ensemble avant d’aller faire un gros dodo (enfin on aura essayé de dormir puisque l’alarme incendie de notre camping-car s’est mis en marche plusieurs fois dans la nuit pour une raison inconnue).

 

Le lendemain matin, nous partons découvrir la ville et décidons de pique niquer sur la plage.

Un petit groupe d’élèves arrivent alors avec leur maîtresse pour un cours en pleine nature. Nous nous présentons et demandons s’il est possible que les filles se joignent à eux. Réponse positive et enthousiaste de la maîtresse qui nous dit que chez eux l’école se passe un maximum dehors et dans la bonne humeur. (Tout ça dit avec l’accent québéquois, ça donne vraiment envie de les rejoindre.)Petite pensée pour ma copine Laure: tu devrais faire cours sur la plage…bon ok,les galets,ça fait mal !!

C’est un petit groupe d’élèves de 5 ans en dernière année de maternelle ce qui est parfait pour les filles.

Franck et moi-même nous mettons un peu en retrait pour que les filles puissent se mêler aux autres et nous observons ce cours sur les mammifères( haut en couleur) où les rires fusent de partout.

Après le cours, place à la récréation (c’est plutôt de la motricité) où une partie de frisbee est organisée sur la plage. Les filles découvrent (eh bien oui nos filles ne connaissaient pas !!!) et s’amusent avec la maîtresse et les enfants dont les prénoms Elizée,Charlotte leur rappellent leurs amies restées en France.

Retour dans notre campement où nous retrouvons nos amis lyonnais qui reviennent d’une de ces nombreuses croisières organisées pour aller voir les baleines. Nous ne prendrons pas cette option qui représente un budget important pour nous 4. De plus, idéalement, nous préférons sortir des sentiers touristiques, aprés plusieurs infos concordantes, prises auprès d’autochtones nous optons pour l’observation terrestre (qui d’ailleurs est plus écolo, et plus respectueuse de ces splendides mamifères).

 

Jeudi nous nous rendons au Cap du Bon désir pour apercevoir le Saint Graal à savoir les baleines.

Et là, après des périodes d’observation plus ou moins longue, nous en avons pris plein les yeux : des marsouins, un phoque gris, un petit rorqual et un rorqual bleu (la baleine bleue) !!!Sur ce coup là, nous sommes très chanceux.

J’imagine que vous vous demandez comment pouvons-nous être si sûrs de ce que nous avons vu ?!?

Bien que nous soyons devenus des experts (si si), nous sommes encore bien incapables de différencier chaque baleine. Mais nous avions à nos côtés un naturaliste, travaillant pour le centre d’observation des mammifères marins et il nous a certifié que nous venions de voir une baleine bleue.

Les filles étaient super contentes bien évidemment.

    Période d’observation

Ce soir nous dormirons au Camping Paradis qui se situe aux Bergeronnes, lieu beaucoup moins touristique que Tadoussac, mais tout aussi riche en baleine. Le camping donne sur le fleuve et si le temps nous le permettait, nous pourrions manger dehors tout en regardant les baleines. Mais il fait froid et nous sommes le plat préféré des maringouins donc nous remettons cela à demain.

Vendredi : nous avons observé les baleines et Franck a réussi à en filmer une. Même si cela ne rend pas aussi bien qu’en réalité, il est paradoxalement, assez difficile de saisir (photo ou film) les apparitions furtives de ces géants. Nous espérons que les cousins, cousines, copains et copines seront contents de la baleine des filles !!!

http://youtu.be/Y1X12Seu_7Y

Demain sera une nouvelle étape : nous partons vers le fjord du Saguenay.

Samedi : nous sommes sur le départ lorsque nous voyons tous les campeurs se précipiter sur les rochers.Nous arrêtons le motorisé et apercevons une grosse baleine qui nage majestueusement, tout près du rivage, moment furtif, mais…absolumment magique.Un campeur nous informe que c’est une baleine à bosse car nous avons pu apercevoir sa queue avant de plonger (signe distinctif avec les autres baleines).

Maëlla et Lilwenn (qui a pu voir sa deuxième baleine car notre lili a dû mal, en général, à les apercevoir !) sont ravies mais Maëlla est un peu triste car nous n’avons pas vu de bélugas qui sont devenues ses baleines préférées …

Nous décidons de prendre la Route du Fjord et de nous arrêter à Baie Sainte Marguerite dans le parc national du Fjord-du-Saguenay. Il y a un sentier pédestre de 6.4km (aller-retour) qui mène à un belvédère d’où on peut apercevoir des bélugas.

Après une petite marche dans le parc, nous arrivons au belvédère qui donne sur le Fjord et surtout sur le lieu de villégiature de nos baleines blanches.

Il ne nous faudra pas attendre plus d’une minute pour les voir, et là c’est un vrai ballet pendant de longues minutes. La cerise sur le gâteau …

Nous dormirons à Sainte Rose du Nord appelée ici la Perle du Fjord.

Quelques jours dans la région de charlevoix

Nous longeons la route 362 ,appelée la Route du fleuve,qui part de Baie Saint Paul pour arriver à La Malbaie (un peu plus d’une cinquantaine de kms).

Cette route grandiose nous fait passer par de petits villages tel que Les éboulements ou Saint Irénée (qui font parti des plus beaux villages québéquois).

La combinaison du Saint Laurent,des sommets et des vallées n’est que pure merveille.Sur la route en arrivant sur La Malbaie,nous apercevons un tout petit camping(les érables) qui ne paie pas de mine …mais quelle bonne idée nous avons eu là !Le camping n’a que 30 emplacements mais ils donnent quasiment tous sur le fleuve et la nature autour de nous est préservée …Les arbres sont sont d’une couleur chatoyante .Que du bonheur !

Le propriétaire est très gentil,les équipements sont simples mais amplement suffisants et très propres.Les filles courent dans tous les sens,elles sont ravies et font très rapidement connaissance avec le propriétaire qui leur offre une peluche (et une de plus ,sans compter celles que Jean et Michèle leur ont offert ,un raton laveur et un écureuil !!).

Ce soir,ce sera feu de bois et barbecue avec maïs grillé et steak fait maison selon une recette de Michèle (pardon Michèle mais on te pique ta recette)

Les nuits sont devenues très fraîches et nous sommes obligés de mettre du chauffage pour les filles car elles se réveillent la nuit à cause du froid.

A côté du camping se trouve un observatoire astronomique.Nous nous y rendons car nous avions promis à Maëlla d’observer les étoiles (promesse que nous n’avions pas pu tenir en France mais désormais c’est chose faite).Nous avons de la chance car c’est la dernière séance de la saison,l’observatoire restant ouvert l’hiver uniquement pour des écoles ou pour des séminaires.

Leur téléscope est (un peu )plus performant que le nôtre (bon d’accord beaucoup plus ) et Maëlla est ravie d’observer la lune !

Les filles se sont appropriées le camping et passent la plupart du temps avec le propriétaire(même pendant ses repas,elles lui tiennent compagnie et il semble ravi !!!A la fin de notre séjour,il connaît quasiment tout de nous et de notre projet.Nos filles ont,semble-t-il beaucoup de conversation…

Nous prenons la route appelée si joliment la route des baleines …

 

 

Du 27 Août au 1er Septembre :Départ pour Québec en motorisé

Aller chercher notre motorisé est une grande étape pour nous tous.
Franck va devoir conduire un engin jusque là inconnu pour lui,les filles vont se retrouver dans un tout petit espace et maman va devoir s’habituer à faire sa toilette dans un placard (au premier abord ça ressemble à un placard !)

Première chose : découvrir la bête et son fonctionnement :les eaux usées,les eaux noires,le générateur.Bon pas trop difficile à comprendre,on devrait s’en sortir pour vidanger.

Le plus dur sera de gérer l’eau et ceci n’est pas une mince affaire avec un homme à bord(en ce qui concerne les douches,mon mari vaut bien trois femmes). Adieu les douches chaudes d’un quart d’heure et bonjour le jet d’eau froide !

Les débuts sont difficiles (et même stressants) car vu que nous faisons du camping sauvage (ou semi sauvage),il faut tenir plusieurs jours avec la réserve …

Ces changements sont un peu déroutants pour les filles (surtout pour Maëlla qui se lave les mains une centaine de fois par jour!)mais nous apprenons petit à petit à réduire notre consommation d’eau et d’électricité.

En ce qui concerne le motorisé, nous avons été surpris de sa longueur car il nous paraissait beaucoup plus petit sur le site internet de l ‘agence.Après vérification,il s’avère que nous avons été surclassés et que nous avons eu pour le même prix un camping-car beaucoup plus grand et plus comfortable  (nous avions pris un petit de 7m40 et on nous a donné un 8m30).

Plus luxueux,mais aussi plus difficile à manoeuvrer ! Pour le moment,zéro dégât :affaire à suivre …

Une fois sur la route,nous sommes partis rendre visite à Michèle et Jean (vous savez nos québéquois préférés que Maëlla et Lilwenn appellent tendrement leur tonton et tata québequois !)

Dîner entre amis et longues discussions au clair de lune avant l’attaque des maringouins(comprenez moustiques)qui sont ici très féroces (et le mot est faible).

On s’en sortira vivant mais pas indemne ! Petite réaction allergique pour ma part (avant bras enflé pendant trois jours ),désormais nous serons plus vigilants !

Nous prenons la route (le chemin du Roy) le lendemain en direction de Québec (la ville).

Nous avons été agréablement surpris par Québec qui est à nos yeux une ville beaucoup plus pittoresque que Montréal.

Nous avons visité le quartier du château Frontenac,du vieux port,le magnifique quartier du petit Champlain  et bien d’autres encore …

La ville est magnifique et mérite d’y passer plusieurs jours.

Nous avons réussi à trouver une halte routière gratuite en périphérie de la ville avec eau potable et possibilité de vidanger.Il y a même une ligne de bus qui nous emmène directement dans le centre ville !

Après deux jours et demi de visite, nous partons jeter un coup d’oeil au village indien « Wendake « (les Français les appelleront les Hurons)puis aux chutes de Montmorency qui sont plus hautes (83m) que celles du Niagara(53m) mais beaucoup moins larges (donc beaucoup moins impressionnantes).Il n’empêche que la vue est magnifique ! L’hiver,en périphérie de la chute,se forme une masse de glace (pain de sucre) qui peut être escaladé.

Nous décidons de passer la nuit aux pieds des chutes (autorisé mais payant 25 dollars).Nous nous endormons bercer par le bruit de l’eau …jusqu’aux environs de minuit où nous entendons du bruit sur le toit du camping car …trop lourd pour que ce soit un écureuil; le motorisé tangue,pas de doute,il y a quelqu’un sur le toit ! Franck frappe contre la cloison,j’ouvre le rideau de notre chambre(à l’arrière) et je tombe face à une paire de jambes qui descend l’échelle du camping car. Franck bondit du lit ,ouvre la porte et tombe face à un jeune homme qui lui dit tout simplement qu’il était entrain d’embrasser sa copine sur le toit de notre motorisé !

Samedi matin,direction la région de Charlevoix. La route est magnifique.Je crains que mon vocabulaire ne soit pas assez riche pour décrire une telle beauté.Le genre de beauté qui nous empêche de saisir l’appareil photo de peur de manquer le spectacle qui défile devant nous !

Afin de recharger nos appareils,nous prenons une nuit dans un camping.Les premiers sélectionnés étant complets,nous finirons dans un grand camping avec de grosses structures ,bien loin de ce que l’on aime.Tant pis,ça fera l’affaire pour ce soir !

Demain nous partirons visiter Baie Saint Paul et ses environs puis nous longerons « la Route du fleuve » en direction de la Malbaie.

 

 

Du 20 au 26 Août:une semaine à Montréal

Nous avons décidé de louer un appartement sur Montréal afin de pouvoir cuisiner et de permettre aux filles de se poser un peu.

Nous faisons cours le matin et partons nous promener l’après-midi ce qui  leur permet d’avoir une journée à peu près équilibrée.

Nous avons prévu une excursion par jour ce qui est largement suffisant vu que nous restons une semaine.

Lundi 20: Nous arrivons à l’appartement où Jocelyn nous accueille dans notre petit chez nous québéquois.Notre petit loft est parfait et très commode car il se situe tout près d’une station de métro.Il donne sur des petits jardins ce qui est très reposant pour une grande ville.Nous faisons une sortie express pour nous remplir le ventre (chez saint Hubert qui est une rôtisserie)

Mardi 21:Nous voulions partir visiter le vieux Montréal mais les filles réclament le biodôme donc nous commencerons par celui-ci en passant par le stade olympique et le jardin botanique.

Le biodôme est une sorte de musée combinant zoo,aquarium et jardin botanique.Les différents écosystèmes que l’on trouve en Amérique y sont recréés.

Autant vous dire que les filles ont adoré…

 

Mais qui sont ces étranges créatures ???

 

 

 

 

 

 

 

 

Petit détour par le stade olympique.Qui sait ? peut-être un jour …

 

Mercredi 22:Cette fois-ci, nous partons visiter le vieux montréal et son vieux port (qui n’est pas si vieux en fait).Ballade dans la ville jusqu’à ce que nous tombions au beau milieu d’une manifestation ! La jeunesse était dans la rue !Les élections ont lieu la semaine prochaine ,un air de mécontentement flotte dans l’air !

Jeudi 23 : Nous avons passé une merveilleuse journée en compagnie de nos amis québequois Jean et Michèle.

Nous nous sommes rencontrés il y a 8 ans à Dieppe lors du festival du cerf-volant et tous les deux ans Jean et Michèle venaient nous voir au magasin.Cette fois-ci,c’est nous qui avons fait le déplacement !

Ils nous ont emmenés au Mont Royal pour admirer la vue sur le tout Montréal et nous nous sommes promenés dans les parcs où nous avons eu la chance de croiser la route de …

 

 

Pas fine la bestiole !

 

 

 

 

 

Nous avons soupé le soir chez Lesters (institution à Montréal)et nous nous sommes régalés avec des sandwichs à base de smoked meat !

C’était délicieux …merci Michèle et jean !Nous nous quitterons le ventre bien rempli,mais ce n’est qu’un au revoir puisque nous passerons les voir avec notre camping car (enfin motorisé ici)

Vendredi 24 :La journée sera consacrée à visiter ce que l’on appelle la ville souterraine.Les filles sont un peu déçues car elles s’attendaient à voir des grottes ou des trucs dans le genre.A la place elles verront des galeries de magasins et pas mal de tunnels permettant de se déplacer avec facilité lorsque l’hiver pointe son nez ou de se mettre au frais quand le thermomètre monte l’été !

Samedi et Dimanche 25/26:Repos et préparation des bagages pour les trois prochaines semaines en motorisé.

Montréal est une jolie ville mais nous sommes impatients de quitter les grandes villes  pour nous rapprocher de la nature.