santo Domingo

santo domingo

Le vol Miami/Santo domingo,qui ne dure que 2 heures,se passe à merveille.A l’aéroport,nous attrapons un taxi(ou plutôt un taxi nous attrape)et 20 minutes plus tard,nous prenons possession de notre petite chambre dans ce joli petit Boutique Hotel en plein coeur de la zone coloniale.Son emplacement va nous permettre de visiter tout le quartier colonial ainsi que le malecon (son front de mer)à pied.Notre arrivée se fait sous une averse qui ne dure pas longtemps(averse tropicale) et nous expérimentons pour la première fois depuis notre départ la combinaison chaleur/humidité. Les filles sont un peu »cassées »surtout Maëlla qui ne supporte pas la chaleur.Avec des températures avoisinant les 25° la nuit,le sommeil est dur à trouver et comme l’hotel se trouve en face d’un bar « dominicain »,la musique résonne jusqu’à 4h du matin.On a même l’impression qu’ils jouent leur musique dans notre chambre !Dans la rue,c’est une totale cacophonie !Klaxons,radios des voitures à tue-tête,chants,chaines stéréos dans les magasins …C’est l’ambiance dominicaine et on adore !

Andersen notre guide

Nous prévoyons de visiter la ville par petits morceaux afin de ne pas épuiser les filles (et les parents d’ailleurs)et nous commençons par prendre le chuchu colonial qui nous amène devant tous les monuments et vestiges du passé.Nous avons notre propre guide Andersen et nous passons un bon moment à nous promener dans les jolies rues de la ciudad colonial.La zone coloniale a été déclarée patrimoine de l’humanité car c’est ici que l’on trouve les plus anciennes constructions espagnoles du nouveau monde tels que le premier hopital,la première université ou la première cathédrale du nouveau monde.Il y a vraiment beaucoup de choses à voir mais la chaleur étouffante nous oblige à nous rabattre dans notre hôtel pour nous rafraîchir.Nous ne resortons qu’à la tombée de la nuit pour aller diner en terrasse au son de salsa et merengue.

Le lendemain nous partons à la découverte du Malecon qui correspond au front de mer.Un taxi nous y dépose et nous commencons notre promenade le long de ce soi disant front de mer.Plus nous avançons,plus notre déception est grande.Tout ce que nous voyons n’est que désolation…Nous continuons à marcher sous ce soleil de plomb mais le paysage ne change pas …Nous sommes surpris de voir tous ces détritus,ordures,saletés sur ce bord de mer.Des batiments en cours de construction sont laissés à l’abandon (manque de fonds probablement)…tout ça semble bien loin de l’image que l’on se donne d’un malecon.Nous décidons de ne pas nous attarder et nous repartons pour la calle Isabel la catolicà.

Nous passons notre dernière soirée sur une des places principales de la ville où est organisée une soirée spéciale « grosse cylindrée ».Nous dinons en terrasse où les filles peuvent danser avec les serveuses.Ici tout le monde danse,même pendant le service !

Nous y rencontrons une famille dominicaine fort sympathique avec qui nous passerons la fin de soirée mais notre séjour dans la capitale s’achève.Direction les plages du sud !