Quelques pas en Asie…l’Indonésie…Bali

 

Avant notre retour en France,nous faisons une halte en Indonésie,plus précisement à Bali.Nous avons bien conscience que Bali est la partie touristique de l’Indonésie mais pour nos dernières semaines de voyage,nous aspirons à une certaine sédentarité et  tranquilité d’esprit (pas de traitement anti palu,pas besoin de prendre des avions pour aller à gauche et à droite…).

Le vol Darwin/Denpasar avec Jetstar se passe très bien,et même  très très bien puisqu’on nous offre repas chaud et trousse de toilette(chaussettes pour dormir,brosse à dent,cale tête…même si le voyage ne dure que 2h30 !)et ceci sans aucune demande de notre part  !Nos voisins de gauche et droite nous jettent des coups d’oeil envieux et nous demandent pourquoi nous avons le droit à toutes ces petites attentions mais nous n’en savons rien !Peut etre que la première classe se trouve dans les deux dernières rangées du fond (eh oui on a encore eu le droit aux toilettes !).

Les petits désagréments pointent leur nez à l’aéroport.Nous savions que nous devions acheter un visa touriste  à l’arrivée, mais nous avons fait  quelques erreurs de calcul sur le montant à prévoir et n’avons donc pas la somme requise ni en dollars ni en rupiah .Nous essayons donc de payer par carte, mais comme souvent ici la machine ne fonctionne pas…. soyons lucides on préfère le cash dans le coin! Pas de panique,Franck retire l’argent au distributeur automatique puis va règler les… 990 000 rupiah ! Je sais…Cela peut faire peur mais 1€ est (à peu près)équivalent à  12 800 rupiah(soit ici 80 €).Vous l’aurez compris ,les prochains jours nous seront  millionnaires !!!

 Nos visas en main,nous nous dirigeons vers l’immigration mais c’est à ce moment là que Franck réalise qu’il a laissé la carte bancaire dans le distributeur….Argh !Au secours !On se précipite sur la machine mais plus de carte!Là c’est la panique à bord .Heureusement nous avions repéré l’homme (un français avec toute sa petite famille)qui était derrière Franck au distributeur et nous voici partis à leur recherche dans l’aéroport.La chance est avec nous car nous les retrouvons  rapidement et ils nous expliquent que la carte a été avalée par la machine.Ouf !C’est mieux qu’une carte volée !Il ne nous reste plus qu’à trouver un moyen de la recupérer.Ceci sera fait 5 minutes plus tard grâce à un gentil monsieur qui va nous ouvrir le distributeur. Epatants ces Balinais !Pas sûr qu’on aurait récupéré notre carte le jour même en France !

En route pour Denpasar,la capitale,où nous allons passer nos deux premières nuits afin de préparer la suite de notre séjour.

La ville administrative ne semble pas très intéressante, mais elle nous permet d’approcher pour la première fois la culture asiatique.Ici ,ça grouille de partout et les filles sont étonnées de voir toute cette animation dans les rues, et cette intense circulation, avec tous ces scooters.Mais finalement toute cette agitation pourrait se résumer à ce vieil adage: « circulez! y’a rien à voir! » Et nous mettons les voiles sur Ubud, »capitale culturelle » de Bali.

Sur le chemin d’Ubud,nous faisons plusieurs arrêts afin de visiter des ateliers de Batik (peinture sur tissu) et le Bali Zoo pour faire plaisir aux filles qui veulent voir des éléphants et des tigres (la plupart, vieux et endormis, no comment!).Nous assistons à notre première danse balinaise, celle du Barong.Le Barong est une créature mythique représentant le bien et il est opposé à Rangda ,Reine des sorcières,représentant le mal.Les balinais croient que le bien et le mal co existent ,l ‘un à côté de l’autre.Le spectacle est intéressant mais les danses balinaises sont de plus en plus adaptées aux touristes et leur qualité varie d’une troupe à l’autre.

 

 

C’est notre première constatation:L’île est devenue une île très touristique et tout y est organisé pour que le touriste dépense au maximum.Dur d’y échapper et dès notre arrivée sur Ubud ,nous allons être sollicités pour tous les services possibles et inimaginables:Taxi,massages,vêtements,circuits…Les filles n’arrêtent pas de dire « no thank you » et finissent pas le dire en balinais afin de se faire comprendre .

C’est vrai que ces sollicitations permanentes sont un peu usantes mais nous avons quand même décider de rester sur Ubud et de partir faire des virées à la journée.Il faut dire qu’il fait très chaud et même plus chaud qu’en Australie car il fait 35 ° avec un fort taux d ‘humidité.A partir de midi,la chaleur est assomante et nous nous réfugions dans notre bungalow jusqu’à ce que la chaleur devienne plus supportable. Comme nous ne nous sentons pas d’humeur à bouger tous les 2/3 jours sous cette chaleur avec tous nos bagages,nous nous installons une dizaine de jours sur Ubud.

Même si Ubud est blindée de touristes et notamment de français (et le mot est faible),nous apprécions cette ville d’art et son animation. De plus sa situation centrale nous permet d’éffectuer des excursions à la journée  pour découvrir le reste de l’île.

L’Indonésie nous permet d’appréhender une région du monde qui nous est inconnue:Sa culture et ses croyances,ses rizières et sa jungle,sa population,sa gastronomie…

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nos premières journées sont consacrées à visiter la ville.

Nous faisons un tour par son marché où on peut acheter tout et n’importe quoi.Ici le mot d’ordre est « négocier ».Les vendeurs annoncent des prix astronomiques  et nous leur proposons les prix les plus bas possibles ….la bataille est acharnée voir  féroce! On essaie de se prêter au jeu, sans se laisser attendrir. Les sollicitations sont incessantes. C’est aussi la première fois que les filles n’apprécient pas de faire du shopping et qu’ elles sont soulagées de quitter les lieux.

Nous visitons the monkey forest où se trouvent différents temples et les fameux macaques.Ces singes sauvages y vivent en liberté et sont une attraction pour les touristes.Les singes sont très hargneux et sont prêts à vous sauter dessus pour obtenir ce qui les intéresse.Lunettes,chapeaux,bouteilles d’eau,nourriture…Il y a quelques gardiens censés les tenir à distance mais nous restons tout de même très prudents.Franck a eu le malheur de s’approcher d’un peu trop près une maman qui tenait  contre elle son petit et on a vu rappliquer toute la famille mécontente avec leurs dents bien pointues.Les filles ont eu très très peur.

La vie à Bali a terriblement augmenté et le logement bon marché se fait plus rare(il faut dire qu’on veut eau chaude et clim si possible).L’alimentation reste ce qu’il y a de moins cher ici.On mange dans des warungs,qui sont des petits »restos » familiaux qu’on trouve en bord de route.On mange sur des bouts de table ou sur des bancs et on évite surtout de regarder ce qui se passe dans la pseudo cuisine…Ca pourrait faire peur! Mais la note tourne autour des 10 € pour 4 et c’est très bon …Qui dit mieux !

De toute façon,pour manger pas cher ,il faut manger local et comme c’est souvent délicieux,on y retourne tous les jours.Au menu:le plat national « le nasi goreng »(riz frit avec chips de crevette et oeuf frit),le mi goreng(nouilles fries)et pleins d’autres choses délicieuses assez relevées…

Les prochains jours seront consacrés à visiter les alentours d’Ubud.

 

 

2 réponses à Quelques pas en Asie…l’Indonésie…Bali

  • Juliette dit :

    Coucou les blablas, ici les Cavagnis-tour. Contente de voir que tout va bien et que vous vous régalez toujours. Pour nous c’est Guatemala et…. saison des pluies ! On ne peut pas être toute l’année au soleil et puis jour de pluie = jour d’école, comme ça on finit le programme complet ! Gros bisous aux filles et à vous 2 de nous 4. Juliette & Co

    • admin dit :

      Bonjour la petite famille ! merci pour le message !Nous décollons aujourd’hui ,direction Hong Kong …Notre dernier stop !!! Apparemment le temps y est à l’orage …Histoire de se remettre dans le bain ! Bonne route à tous les 4 ! bizzzz les blablas